Comment évaluer correctement le besoin en fonds de roulement ?

0

Le besoin en fonds de roulement, ou BFR, est un indicateur très important pour une entreprise. Il est indispensable pour piloter et anticiper les difficultés de trésorerie de sa société. Comment calculer son BFR ? Découvrez comment interpréter votre BFR.

Qu’est-ce que le besoin en fonds de roulement ?

Savoir calculer le besoin en fonds de roulement est essentiel pour maintenir la pérennité financière de son entreprise. Le BFR désigne la somme nécessaire que l’entreprise doit posséder pour payer ses charges courantes en attendant de recevoir le paiement dû par ses clients. Le besoin en fonds de roulement correspond donc à la différence entre les encaissements et des décaissements. Il mesure la capacité de l’entreprise à financer par elle-même son cycle d’exploitation sans avoir recours à des sources de financements externes.

A lire également : Être plus populaire sur les réseaux sociaux

À quoi sert le besoin en fonds de roulement prévisionnel ?

Au moment de la création d’entreprise et de l’élaboration du business plan, calculer son BFR est essentiel pour estimer la performance espérée par l’entreprise. Le BFR prévisionnel permettra alors d’anticiper le coût de l’activité en prévoyant les besoins de trésorerie correspondant aux prévisions. Pour calculer son BFR dans un business plan, la meilleure solution est de se faire épauler par un cabinet d’experts comptables en ligne. L’expert comptable est le mieux placé pour estimer précisément les différents données composant le besoin en fonds de roulement prévisionnel. Il s’agira notamment de rassembler différents éléments tels que l’estimation des délais de paiement que vont vous octroyer vos fournisseurs, et des délais qui s’écouleront entre la date d’achat des stocks et leur date de revente au client.

Comment calculer le besoin en fonds de roulement ?

Pour évaluer correctement son besoin en fonds de roulement, il est nécessaire de le calculer. Le calcul du BFR s’effectue sur la base d’une formule : stocks + créances – fournisseurs = besoin en fonds de roulement.

A lire en complément : 6 tendances qui définiront le travail du futur

• Le stock : il correspond aux produits dont l’entreprise a besoin sur une période donnée. Une entreprise peut posséder différents types de stocks. Il peut s’agir de matières premières, de produits en cours de fabrication, de produits prêts à être vendus, de produits défectueux qui doivent être réparés ou encore d’emballages de produits. Les coûts associés au stockage de ces produits doivent également être recensés.

• Les créances clients : les créances clients correspondent aux sommes dues par les clients à l’entreprise. Calculé en TTC, le montant des créances clients doit tenir compte des conditions de règlement prévues pour chaque client.

• Les dettes : également calculées en TTC, les dettes sont composées de plusieurs éléments. Il s’agira de recenser les factures fournisseurs, les dettes fiscales et sociales, ainsi que les charges fixes telles que les loyers et les salaires.

Par exemple, si au 5 mars 2021, la société X présente dans ses comptes des créances clients pour un montant de 100, des stocks de marchandises de 50 et des dettes fournisseurs de 35, le calcul sera le suivant : 100 + 50 -35 = 115

Comment interpréter le BFR ?

Une entreprise peut déterminer son besoin en fonds de roulement dès qu’elle le souhaite. Le calcul du BFR permettra de tenir sa comptabilité à jour, de mieux gérer ses stocks et de limiter les délais de paiement des clients. Savoir interpréter son besoin en fonds de roulement est également crucial pour mieux négocier ses délais de paiement et pour planifier un mode de financement du BFR si nécessaire.

Comment interpréter un BFR négatif ?

Dans l’idéal, le besoin en fonds de roulement doit être négatif. Dans le cas où le BFR est inférieur à 0, cela signifie que l’activité génère un flux positif de trésorerie. L’entreprise n’a donc pas besoin de trésorerie pour financer son décalage entre les décaissements et les encaissements puisqu’elle dispose de ressources financières nécessaires à son fonctionnement.

Comment interpréter un BFR positif ?

Lorsque le calcul révèle un besoin en fonds de roulement positif, cela traduit un besoin de trésorerie pour financer le décalage entre les décaissements et les encaissements. Dans le cas où on observe la présence de créances clients et de stocks plus importants que les dettes fournisseurs, cela traduit le fait que l’entreprise règle ses fournisseurs avant d’être payée par ses clients.

Lorsque l’entreprise est en début d’activité, le capital ou les emprunts obtenus permettront de faire face au BFR positif. En cours d’activité, l’entreprise devra prendre une série de mesures afin de rester à flot. Il pourra être nécessaire de diminuer la durée de stockage et le nombre de références, d’augmenter les délais de paiement auprès des fournisseurs ou encore de demander des acomptes au moment de la commande. Pour mieux gérer sa trésorerie et améliorer le besoin en fonds de roulement de son entreprise, il est recommandé de se faire aider par un comptable en ligne.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons