Comment puis-je protéger mon entreprise contre les cybermenaces ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est la nouvelle menace avec laquelle nous devons vivre. En quelques décennies, les risques de cybercriminalité sont passés d’une rumeur plus ou moins établie à une réalité chiffrée, palpable et mesurable. Et l’année dernière, elle s’est intensifiée, comme le montrent l’impact du ransomware WannaCry et les récentes cyberattaques subies par de nombreuses entreprises et institutions dans le monde. Aujourd’hui, les cyberattaques sont devenues une importante menace mondiale et les prévisions indiquent que cette situation risque de perdurer. C’est maintenant que la cybersécurité prend une nouvelle dimension, devenant une composante stratégique pour tous, et où il devient nécessaire de protéger mon IP

Les cybermenaces les plus courantes pour les entreprises

Depuis le début de l’année 2020, nous avons dû télétravailler davantage, ce qui a généré de nouvelles vulnérabilités critiques, accompagnées par la croissance et la sophistication des tactiques, techniques et procédures (TTP) utilisées par des groupes de plus en plus professionnalisés. En effet, si la sensibilisation, la technologie et les communications se sont développées, l’activité et les capacités de la cybercriminalité, consciente des possibilités qu’elle offre dans un monde de plus en plus interconnecté, ont également augmenté. Comme le révèle Interpol, les cybermenaces s’adaptent en permanence aux comportements et aux usages, et les confinements ont ainsi fait apparaître de nouveaux risques pour les entreprises.

Lire également : Quand la technologie assure la sécurité de votre maison

1.      Internet des objets, et domestique

La mobilité a été restreinte par la pandémie, qui nous a « scotchés » à nos smartphones, ainsi qu’à nos ordinateurs portables pour travailler à domicile. En outre, nos maisons deviennent de plus en plus intelligentes grâce à des dispositifs de plus en plus abordables. C’est l’Internet des objets, et les cybercriminels ne sont pas étrangers à cette tendance, de sorte que les logiciels malveillants conçus spécifiquement pour ces périphériques devraient continuer à se développer.

Dans ce contexte, il est plus que nécessaire de protéger son réseau domestique. Et nous avons vu au cours des derniers mois une véritable ruée sur les VPN, ces réseaux privés qui permettent de masquer votre adresse IP, et fonctionnent comme une sorte de filtre entre le réseau domestique et l’Internet mondial. Malheureusement, la plupart des utilisateurs optent pour des VPN gratuits qui ne sont pas aussi performants que les VPN payants, et peuvent compromettre votre sécurité et vos données puisque les protocoles de sécurité sont moins évolués, comme le détaille le site spécialisé « Datasecuritybreach  ». Dans ce cas, comment protéger mon IP ? Le mieux est d’investir quelques euros dans un VPN réputé qui assurera son office de manière fiable.

A lire également : Quand la sécurité devient un levier de compétitivité

2.      Ransomware

L’escalade des incidents liés aux ransomwares en 2020, en termes de nombre d’attaques, de rançons demandées et payées, de représailles contre les non-payeurs et du nombre même d’acteurs impliqués, semble devoir se poursuivre en 2021. Il n’y a aucune raison logique pour que cela s’arrête. En effet, on s’attend à ce qu’il poursuive son ascension ininterrompue.

En fait, on estime que l’une des cibles prioritaires restera les grandes entreprises et organisations, y compris gouvernementales. C’est ce que l’on appelle la chasse au gros gibier (Big Game Hunting, BGH), qui rapporte davantage.

Les méthodes d’extorsion plus agressives observées lors des dernières campagnes continueront également à être utilisées, comme la menace de publier des données divulguées ou de corrompre les services d’une entreprise par des attaques par déni de service distribué (DDoS).

3.      Sécurité du cloud

Avant le début du boom des ransomwares à la fin de l’année 2019, la cybersécurité s’était principalement concentrée cette année-là sur la vulnérabilité des solutions de stockage dans le cloud. De nombreuses entreprises ont été victimes de diverses violations de données après que des référentiels tels que les buckets Amazon S3 ont été mal configurés, donnant plus d’accès et de privilèges que nécessaire.

Les préoccupations concernant la sécurité du cloud sont revenues fin 2020 et se poursuivront cette année, car de plus en plus d’organisations avancent dans leurs programmes de transformation.

4.      Attaques contre la chaîne d’approvisionnement

La perspective qu’un acteur compromette une organisation en s’attaquant aux systèmes de ses fournisseurs n’est pas nouvelle, mais elle commence à être prise très au sérieux après la découverte de l’attaque contre SolarWinds à la fin de l’année 2020, qui a touché des milliers de ses clients de manière adjacente.

Une intrusion dans le réseau d’une entreprise partenaire pourrait permettre de multiples types d’attaques contre l’entreprise victime : backdooring des logiciels utilisés, mouvement latéral, manipulation et vol de données, DoS, ransomware, etc.

Le manque de contrôle sur la cybersécurité des fournisseurs, l’impact immédiat et durable sur les opérations, le temps incertain avant la résolution… tous ces facteurs doivent être pris en compte pour les années à venir.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons