Alertes de confidentialité et cookies : 10 choses à savoir lorsque vous naviguez sur le web

vpn

Depuis ses débuts dans les années 90, Internet connaît une problématique majeure : la sécurité. Malgré ce qui peut être pensé, personne n’est protégé ni maître de ses données personnelles sur internet. Hackers, espions gouvernementaux, géants du web et grandes enseignes, tous s’arrachent ces données considérées comme l’or noir du XXIe siècle. 

Face à cela la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a mis en place une réglementation générale sur la protection des données en Europe en 2016. Celle-ci vise notamment à ce que les éditeurs de site web obtiennent l’accord de leurs utilisateurs dans le cadre de la collecte de données. Depuis, fenêtres pop-up et autres bandeaux appelés “alertes de confidentialité”, sont apparus partout sur le web afin de recueillir votre autorisation et ainsi vos données. Mais qu’en est-il vraiment de ces alertes de confidentialité ? Que ce passe-t-il si l’on refuse la collecte de données ? Les VPN peuvent-ils garantir la protection de vos données ? Voici 10 choses à savoir lorsque vous naviguez sur le web.

A lire aussi : Menaces sur la sécurité dans la VoIP

Alertes de confidentialité et cookies : 10 choses à savoir lorsque vous naviguez sur le web

1. Alerte de confidentialité et cookie

L’alerte de confidentialité vise à vous demander l’autorisation de publier ou non des cookies. Aujourd’hui quasiment tous les sites web utilisent des cookies, ou traceurs, qui permettent de vous attribuer un profil publicitaire. Ceux-ci ont une durée de vie de 13 mois, après quoi l’éditeur web doit recueillir à nouveau votre consentement.

2. Comment fonctionne un cookie ?

Lorsque vous cliquez sur “Ok” et autorisez la collecte de vos données, le site web dépose un fichier texte, nommé cookie, sur votre disque dur. Ce cookie contient des informations sur votre navigation. Options, préférences, mots de passe, le but premier est de vous éviter d’avoir à tout renseigner à chaque fois que vous revenez sur le site. Mais au fil des années son utilisation a été détournée dans un but commercial.

A lire en complément : Tout savoir sur le filtre de confidentialité

3. La collecte de données n’est pas une nouveauté

Si les alertes de confidentialité sont plutôt récentes, la collecte d’informations elle ne l’est pas. Ce système de cookies existe depuis le début d’internet. Avant la RGPD les sites web étaient autorisés à recueillir vos données car le consentement était considéré comme « indubitablement donné ». En d’autres termes vous étiez d’accord sans le savoir.

4. L’autorisation aux cookies ne concerne qu’un certain type de données

Cette autorisation est obligatoire pour les cookies d’audience qui servent à la publicité notamment. Ceux-ci permettent de suivre votre navigation sur le site, analyser vos habitudes de consommation… Le but est de vous cibler afin de vous proposer une publicité adaptée à votre profil.

5. Refuser les cookies ne veut pas dire échapper à la publicité

Bien souvent les cookies sont critiqués pour leur lien avec la publicité. Mais autoriser les cookies ne veut pas dire autoriser la publicité, cela permet juste de personnaliser cette dernière. En refusant le cookies vous aurez donc de la publicité, mais celle-ci sera non personnalisée.

6. Les cookies ont aussi des côtés positifs

Refuser les articles peut vous empêcher de profiter pleinement du contenu. En effet en empêchant des cookies de mesure d’audience et de personnalisation vous empêchez aussi l’algorithme de vous proposer du contenu adapté à vos centres d’intérêt.

7. Refuser les cookies ne doit pas vous empêcher de naviguer librement sur le site

Les éditeurs de sites web sont passés d’une obligation d’information sur les cookies à une obligation de consentement. Le refus des cookies ne doit cependant avoir aucune conséquence sur l’accès au contenu du site.

8. Malgré votre refus certaines sites déposent tout de même un cookie

La RGPD impose à tous les éditeurs de sites d’offrir le choix d’autoriser ou de refuser la collecte de données. C’est une obligation de conformité imposée par la CNIL mais cette dernière a encore quelques difficultés à vérifier la bonne mise en place du process. D’après un baromètre réalisé par la société Empirik, 56% des sites déposeraient tout de même un cooki malgré le refus de l’utilisateur.

9. VPN et confidentialité

Le VPN, ou virtual private network, est l’un des seul outil capable de vous garantir le respect de votre confidentialité et la protection de vos données sur le web. En effet il permet de crypter votre navigation internet et de masquer votre adresse IP. Il est donc impossible de savoir qui vous êtes ni ce que vous faîtes.

10. Naviguer en fenêtre privée ne garantit pas votre confidentialité

Contrairement aux VPN la navigation privée ne garantit pas la confidentialité de vos données. Récemment des utilisateurs de Google Chrome ont décidé de traîner le géant américain en justice après avoir découvert que Google collectait leurs données même lorsqu’ils utilisaient le navigateur en mode privée.

Il faut néanmoins garder en tête que le partage d’informations personnelles n’est pas une mauvaise chose pour autant, pour peu que l’on garde un certain contrôle sur les informations que l’on souhaite divulguer.

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!