Swatch porte plainte contre Samsung pour atteinte à la marque Swatch

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon Reuters, Swatch Group, le célèbre horloger suisse qui possède des marques renommées comme Longines, Omega, Swatch, Rado et Tissot, a déposé une plainte contre Samsung Electronics et Samsung Electronics America devant le Tribunal fédéral du district sud de New York pour contrefaçon de marque.

Swatch allègue que les cadrans téléchargeables disponibles pour les montres Gear Sport, Gear S3 Classic et Frontier « portent des marques identiques ou pratiquement identiques » à ses marques. L’entreprise suisse demande un procès et réclame plus de 100 millions de dollars en dommages-intérêts. La société affirme qu’elle a entamé la procédure judiciaire aux États-Unis puisque les marques qui auraient été violées y ont été enregistrées.

Lire également : Réseau Iot pour une entreprise connectée en toute sécurité

Un problème connu

Les utilisateurs de smartwatch Samsung peuvent télécharger des milliers de visages de montres sur le Galaxy Store. Sauf exception, la plupart d’entre eux sont conçus et vendus par des développeurs tiers. Il n’est pas immédiatement clair si les visages des montres en litige sont conçus et publiés par Samsung eux-mêmes. Soit dit en passant, nous avons signalé dans le passé que de nombreux visages de montres de tierces parties disponibles dans l’app store de Samsung copient de manière flagrante des modèles de montres emblématiques et passent pourtant le processus d’approbation du magasin de l’entreprise.

« Cette copie sans complaisance des marques de fabrique ne peut avoir qu’un seul but – compromettre la notoriété, la réputation et la bonne volonté des produits et marques des sociétés du Swatch Group construites avec soin au fil des décennies, » a déclaré le Swatch Group dans sa plainte.

A lire en complément : La période de pré-commande du Galaxy S10 débute en Inde le 22 février

« C’est une violation flagrante, délibérée et internationale de nos marques par Samsung », a déclaré un porte-parole de Swatch à Reuters. « Les marques concernées valent des milliards. Notre demande d’indemnisation ? Des millions à trois chiffres », a ajouté le représentant. Samsung, par contre, a refusé de commenter la plainte.

Partager.