Contrôle parental : pourquoi et comment surveiller le téléphone de votre enfant ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les enfants d’aujourd’hui passent beaucoup plus de temps devant leurs téléphones que sur leurs ballons de foot et leurs poupées et encore moins devant leurs cahiers et livres. Et quant on parle d’écran, on parle des différents jeux et applications amusantes, mais aussi d’internet. Or, l’internet regorge d’informations et de contenus non adaptés aux enfants, d’où l’importance d’un contrôle parental.

Comment surveiller le téléphone de votre enfant ? C’est donc le sujet que nous allons aborder tout au long de cet article. Nous versons les différentes options pour surveiller le téléphone de votre enfant, mais avant, nous tenons à insister sur l’importance du contrôle parental. Chez https://detectivesprive.fr/ nous accordons une grande importance à ce sujet.

A lire en complément : Quand la sécurité devient un levier de compétitivité

Le contrôle parental : pourquoi c’est important ?

Le contrôle parental est très important actuellement, et ce, pour plusieurs raisons. D’ailleurs, même le gouvernement français insiste sur le fait de bien surveiller ses enfants comme on peut le voir dans des vidéos de sensibilisation qui tournent en boucle sur les chaînes de télévision françaises. Mais pourquoi est-ce vraiment important ?

Pour la santé physique

L’une des principales raisons du contrôle parental concerne la santé physique des plus jeunes. Trop d’écran nuit aux yeux et ce problème concerne notamment les enfants. Ainsi, pour éviter les problèmes de vues précoces, il est très important de limiter le temps que votre enfant passe devant les écrans.

A lire aussi : Les 5 règles d'or de la nouvelle sécurité numérique

Ainsi, s’il est difficile d’interdire formellement l’accès de vos enfants à leur écran, l’idéal serait de limiter le temps qu’ils passent devant. Il existe des solutions pour cela que nous allons découvrir ensemble un peu plus bas.

Pour la santé mentale

La santé mentale peut aussi être affectée par l’accès aux écrans. Il n’est plus à prouver qu’à partir d’un certain moment, l’écran devient une véritable drogue pour les plus jeunes. Ils ne peuvent plus s’en passer et en deviennent complètement accro si l’on peut se permettre le terme. Et lorsqu’ils sont en manque, si l’on peut se permettre la comparaison, certains enfants deviennent agressifs et incontrôlables. C’est un signe qu’il va falloir surveiller de très près.

La solution à ce problème est toujours de limiter l’accès de l’enfant aux écrans. Nous verrons comment faire un peu plus bas. Mais si le contrôle parental est important pour assurer la bonne santé mentale des plus jeunes, c’est aussi pour une autre raison qui concerne cette fois-ci le contenu d’internet.

Aujourd’hui, écran rime forcément avec internet. Pratiquement tous les écrans d’aujourd’hui, allant des téléphones portables aux consoles de jeu en passant par les tablettes et autres montres connectées, on accès à internet. Ainsi dès lors qu’un enfant aura un téléphone ou autre appareil connecté à sa disposition, il aura forcément accès à internet.

Or, le contenu disponible sur la grande toile n’est pas forcément approprié aux enfants. Il existe énormément de contenus haineux, de violence ou de type pornographique sur internet. Et l’accès à ces types de contenu peut affecter en mal la santé mentale des enfants.

Dans ce cas précis, le dispositif de contrôle parental à mettre en place consistera à interdire l’accès à certains types de contenus à l’enfant. Nous verrons également comment faire un peu plus bas.

Pour éviter les dérives

S’il y a une chose dangereuse pour les enfants sur les téléphones et internet, c’est bien les réseaux sociaux. S’ils servent principalement à créer un lien social virtuel, ce qui est plutôt une bonne chose, les réseaux sociaux comportent des risques.

Ces derniers temps, on parle beaucoup du cyberharcèlement. Certains malintentionnés enfants comme adultes font des réseaux sociaux un terrain de jeu pour harceler leurs victimes. Dans ce cas, l’intérêt du contrôle parental va consister à empêcher les dérives des enfants et éviter qu’ils ne deviennent des harceleurs ou, inversement, qu’ils ne deviennent victime de ce cyberharcèlement.

A noter que le cyberharcèlement a déjà poussé au suicide de nombreux jeunes et même des moins jeunes.

Est-ce légal de surveiller le téléphone de quelqu’un d’autre ?

Il y a de cela 50 ans, cette question ne se posait même pas. Après tout, à l’époque, même les adultes n’avaient pas de téléphone personnel à leur disposition. De plus, même si c’était le cas, les parents étaient libres de faire ce qu’ils voulaient de leurs enfants à l’époque.

Mais aujourd’hui, la loi interdit formellement la violence envers les mineurs, et ce, même si c’est un parent qui gifle un enfant pour le punir. Il est donc tout à fait normal de se poser des questions sur la légalité ou non de surveiller le téléphone d’autrui. La surveillance d’un téléphone relève quand même de l’espionnage.

Pour répondre à la question de la légalité du contrôle parental et de la surveillance de téléphone, il y a deux cas de figure à retenir :

Si l’enfant est un mineur et que le surveillant est un parent ou un tuteur légal de l’enfant, ce dernier n’a aucun compte à rendre à personne puisqu’il s’agit ici d’un contrôle parental en bonne et due forme. Le contrôle parental est totalement légal et le gouvernement français incite même les parents à contrôler les activités de leurs enfants.

Si, par contre, la personne à surveiller est un majeur, le surveillant doit le tenir informé de la présence du dispositif de surveillance dans son téléphone et ainsi éviter de basculer dans l’espionnage et, donc, dans l’illégalité.

Comment surveiller le téléphone de votre enfant

Voyons maintenant comment surveiller le téléphone de votre enfant. Si vous ne vous n’êtes pas très à l’aise avec l’informatique, la solution la plus simple pour mettre en place un contrôle parental et ainsi surveiller plus facilement le téléphone de votre enfant consiste à passer par des applications de surveillance. Et en matière d’application de surveillance, mSpy reste la référence.

Avec mSpy, vous pouvez contrôler le téléphone de votre enfant comme bon vous semble, et ce, à distance. Cette application permet, certes, de limiter l’utilisation du téléphone, mais c’est sa fonction la plus basique. mSpy permet également de bloquer l’accès à certains sites comportant du contenu inapproprié et même d’accéder à toutes les activités des enfants sur les réseaux sociaux.

mSpy permet en effet d’accéder aux activités et interactions que l’enfant sur Facebook, Twitter, Instagram et les autres réseaux sociaux. Elle permet aussi de visualiser en temps réel les messages que l’enfant envoie et reçoit sur les différentes applications de messagerie instantanée (Facebook Messenger, WhatsApp, Skype, etc.). Vous pouvez même accéder aux messages textes (SMS).

mSpy vous permet également d’accéder aux historiques des appels entrants et sortants et même écouter les conversations. L’application de surveillance permet aussi d’accéder à la localisation GPS de l’enfant en temps réel et va même plus loin. Elle permet d’établir une zone de couverture et lorsque l’enfant sort de cette zone géographique, vous serez notifiée par message.

Des solutions gratuites pour surveiller le téléphone de vos enfants

Il existe aussi des solutions qui permettent d’établir un contrôle parental gratuitement, mais ces solutions nécessitent quelques connaissances techniques et les fonctionnalités restent assez limitées. Parmi ces solutions gratuites, il y a la fonction « Localiser mon appareil » pour les smartphones sous Android et « Localiser » pour les iPhone et autres appareils tournant sous iOS.

Ces deux fonctions ont pour principal objectif de localiser des téléphones perdus pour facilement les retrouver. Mais on peut aussi les utiliser dans le cadre d’un contrôle parental pour avoir accès à la localisation GPS des enfants et, éventuellement, les interdire l’accès à leur téléphone à distance si c’est nécessaire. Cette fonctionnalité permet de limiter l’utilisation du téléphone par votre enfant.

Partager.